logo

Eucalyptus globulus

EUCALYPTUS globulus

Obtenue par distillation à la vapeur d’eau des feuilles d’Eucalyptus globulus  Labillardière de la famille des Myrtacées.

____________________________________________________________

euca1 170px-Eucalyptus_leucoxylon1 _Eucalyptus_globulus          

____________________________________________________________

CPG : Thymène 2.36%,   Limonène 6.42%,   Cinéol 80.85%,   Gamma terpinène 5.44%

 

 

 

 

 

 

 

 

MOTS CLEF :       VOIES RESPIRATOIRES, POUMON, ORL,

        PEAU

ARBRE A FIEVRE

 

 

 

 

 

 

 

 

 PROPRIETES VT++ :

 

  • Rafraîchissante
  • Anticatarrhale
  • Expectorante+++
  • Mucolytique+
  • Antimicrobienne
  • Antibactérienne (staph. d. +++, strept. pneumo. coli++ à +++ sauf orig. urogén.kleb.)
  • Antifongique (cand. ++)
  • Antivirale
  • Antiseptique général et respiratoire et de l’ambiance dans une maison
  • Tonique de la circulation sanguine
  • Eveille l’esprit  et tonifie la mémoire
  • Antiseptique urinaire
  • Facilite la dissolution et l'élimination des glaires bronchiques

 

 

 

 

 

INDICATIONS VT++ :

 

  • Positivant
  • Affections ORL : rhinopharyngite+++, bronchite+++,    dermites candidosiques+++
  • Amygdalite++
  • Laryngite
  • Grippe++
  • Dermite bactérienne++ (staphylocoque doré+++, coli++)
  • Otite
  • Sinusite+
  • Bronchite asthmatiforme
  • Bronchopneumonie+
  • Spécifique des voies respiratoires basses : sphère broncho-pulmonaire, expectorant, décongestionnant pulmonaire et urinaire, mucolytique
  • Antifongique (candidose++) antivirale,
  • Adénites d’origine infectieuses+
  • Inflammation des muqueuses bronchiques, anti-catarrhale
  • Inflammations cutanées (eczéma, psoriasis)
  • Cicatrisante et désinfectante

 

                                                                            

 

 

MODE D’EMPLOI :

 

Posologie habituelle : 1 – 2 goutte par 10kg de poids du corps = une personne de 60kg va utiliser 6 - 12 gouttes par jour, fractionnées en 4 - 5 prises.

Utiliser comme support 1 cuillère à café de miel, imprégner de salive qui en facilite l’assimilation.

Les huiles essentielles sont également très bien assimilées si on les mélange à valeur de 10% à une bonne huile végétale, (1ère pression à froid et par moyens mécaniques), que l’on avale.       

Exemple : sur un flacon de 100ml d’huile, ajouter un flacon de 10ml de l’HE concernée.

 

Quelques gouttes sur un mouchoir en tissu que l’on garde dans sa poche et qu’on inspire régulièrement.

 

1 goutte sur la main que l'on lape, ou sur un peu de miel, ou dans un verre d'eau chaude, trois à quatre fois par jour.

En cure préventive des affections d'hiver et des problèmes respiratoires, pendant deux trois semaines lors des craintes de contagion.

En ingestion, pour soutenir le corps en cas de grippe, influenza, sinusite, bronchite.

On peut aussi simplement la masser sur les pectoraux, le long de la colonne vertébrale…

En inhalation, dans une casserole d’eau chaude, verser une goutte et inhaler lentement les vapeurs. Des que les vapeurs n’émettent plus de fragrances d’eucalyptus, verser à nouveau une goutte sur l’eau bouillante. Couvrir la tête d’une serviette pour maintenir les vapeurs émises et leur permettre de bien imprégner les voies respiratoires.

 

En synergie avec un peu d’HE Ravintsara en friction sur la poitrine et le dos pour désinfecter les voies respiratoires et augmenter la réaction immunitaire.

 

En synergie avec de l’HE Copahu et Gaulthérie, dans un peu d’huile de colza en massage sur les zones douloureuses arthritiques et rhumatismales.

 

En mélange avec un peu d’huile de colza frictionner les parties exposées pour éloigner les moustiques (ajouter HE Citronnelle).

 

En mélange avec HE Pamplemousse ou HE Menthe poivrée, Sauge… frictionner les jambes pour la circulation sanguine et lymphatique.

 

Idéal pour désinfecter des chambres de malades : Pur, dans un diffuseur à huiles essentielles ; dans un vapo pour pouvoir facilement en disperser dans l’espace.

 

Diffusion dans l'atmosphère, avec un spray pompe pulvériser dans les pièces concernées, en prévention des maladies courantes de l’hiver (toutes affections ORL) mais aussi en été pour chasser les insectes.

 

Pour les colopathies, utiliser 2-3 gouttes d’HE eucalyptus sur une cuillère à café de miel, bien saliver avant d’avaler. Permets de lutter contre la prolifération des candidas albicans engendrés par des nourritures trop riches en produits laitiers, pain, céréales et sucres, et une insuffisance en fruits et légumes. En limitant les candidas albicans dans les intestins, cela limite aussi le développement de l’eczéma et du psoriasis.

En cas de problèmes de peau, eczéma, psoriasis, herpès, brûlures, coupures, zona…, appliquer quelques gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus pure sur les zones concernés,

2 – 3 fois par jour, ou en diluant au préalable avec un peu d’huile de ricin, sésame, argan, nigelle, colza…

 

En inhalations, en ajoutant 1 goutte après l'autre, dés que la première goutte c'est entièrement volatilisée, et ceci jusqu'à 10 gouttes, en mettant une serviette sur sa tête et en inhalant les vapeurs d'eau chargées en huile essentielle d'eucalyptus. Pour soigner toutes les affections ORL ou pour s'en prévenir.

 

Dans un Sauna ou dans un Hammam, pour assainir l'ambiance et pour favoriser la santé des voies respiratoires. Permets aussi de lutter contre la prolifération des éventuelles maladies contagieuses dans des lieux publiques. (Piscines, Hammam, Sauna), y compris les mycoses contagieuses des sols (emploi direct sur les pieds).

 

Comme friction éveillante du matin: sur le thorax, le dos, le plexus solaire et la nuque.

En synergie avec 10 gouttes d'HE eucalyptus et 10 gouttes d'HE romarin. On peut varier ce mélange avec HE Cajeput, Elémie, Menthes, Lavandin...

 

En inhalations spécifiques et en synergie contre:

Trachéite (inflammation chronique de la trachée, reconnaissable par une toux sèche qui au fil du temps devient grasse): Eucalyptus + Pin à partie égales, 2 - 3 fois par jour en inhalations sur vapeurs d’eau ou sur un mouchoir en tissu qu’on inhale régulièrement.

 

Sinusite: (inflammation ou infection d'un ou de plusieurs des quatre sinus (maxillaire, frontal, sphénoïdal ou ethmoïdal):

Synergie HE Eucalyptus + Ravintsara + Marjolaine à parties égales, en friction sur le thorax.

On peut aussi pour les même résultats utiliser un mouchoir imprégné des huiles essentielles et qu’on inspire régulièrement ou en en inhalations, voir en ingestion. (Mode d'emploi en début du chapitre).

On peut, en profitant des capacités des huiles essentielles de passer la barrière de la peau,  frictionner ce mélange sur le creux du poignet et avec un peu de crème ou d’huile, pour prévenir une éventuelle irritation de la zone, 2-3 gouttes du mélange toutes les 2 - 3 heures.

 

Asthme: Synergie avec HE Estragon et HE ravintsara ou HE menthe poivrée, trois HE à part égales. En cas de crise, imbiber un mouchoir en coton du mélange et le respirer en permanence jusqu'à apaisement de la crise.

Boire régulièrement des tisanes à base de Rooïbos, Honeybush ou Millepertuis (adaptogènes), ou les trois en synergie et procéder à une correction alimentaire (fiche sur le site). Il y a aussi un chapitre sur les causes possibles des crises d’asthme.

 

Bronchite: en synergie avec HE Niaouli et HE Ravintsara, à part égales et utiliser ce mélange de la manière habituelle:

Posologie habituelle : 1 – 2 goutte par 10kg de poids du corps = une personne de 60kg va utiliser 6 – 12 gouttes par jour, fractionnées en 4 – 5 prises. Utiliser comme support 1 cuillère à café de miel, bien saliver pour en faciliter l’assimilation.

Frictionner en même temps sur le dos et le thorax. (Mélange très doux).

 

Toutes ces synergies peuvent être utilisées par voie interne, en friction, en inhalation, en diffusion selon vos besoins.

Une huile essentielle est très riche en matière active, et il ne faut surtout pas augmenter la posologie croyant q'on obtiendrait un résultat plus rapide! Bien le contraire risque d'arriver: l'excès nuit.

Il ne faut pas oublier, que pour certaines huiles essentielles il faut plus d’une tonne de fleurs ou de feuilles de plantes pour obtenir un kilo d’huile essentielle.

 Les feuilles peuvent être utilisées sur des charbons pour désinfecter des lieux (toujours avec une fenêtre entrebâillée dans ce cas)

 

 

 

CONTRE INDICATIONS :

Aucune connue aux doses physiologiques.

En emploi prolongé pourrait trop dessécher les muqueuses. Pour éviter cet inconvénient le mélanger à parts égales avec HE Cajeput.

 

                                                                                   

CURIOSITES:

Arbre gigantesque, à espèces nombreuses, originaire de Tasmanie, employé en Australie, en Espagne, comme fébrifuge et antiphtisique.

Il a été décrit par Labillardière, à la fin du XVIIIsiècle, sous le nom de Gommier bleu de Tasmanie et introduit en Europe en 1856 par Ramel.


Powered by Joomla!. Design by: joomla 2.5 free template  Valid XHTML and CSS.