logo

Honeybush

HONEYBUSH ET BIEN-ETRE DE L'AFRIQUE DU SUD

Cyclopia intermedia

 

 Cyclopia_genistoides_Taub104c_1135px-HoneybushteahoneyCyclopia_meyeriana_KirstenboshBotGard09292010A


Le Honeybush est une plante indigène d'Afrique du Sud qui ressemble un peu à notre genêt à balai ou à notre romarin.

Les feuilles et les fleurs de la plante, qu’on retrouve à l’état sauvage surtout dans les montagnes du Cap, sont très odorantes.

C’est une boisson traditionnelle, comme le Rooïbos, originaire aussi d’Afrique du Sud. Ce sont des plantes qui poussent dans des conditions extrêmes, sur des sols très acides et des conditions climatiques difficiles où peu de plantes poussent. Par analogie à ces conditions extrêmes et en accord avec les traditions locales d’utilisation de cette plante, on a pu en déduire qu’elle est très adaptogène. Les recherches et analyses ont validé ses bienfaits.

C’est une boisson agréable et douce, au goût naturel de thé au miel et aux arômes fleuris.

Utilisé à la place du thé vert pour faire un thé à la menthe vous n’en ferez pas la différence.

Avant l’importation du thé, le Honeybush ou le Rooïbos étaient la boisson locale traditionnelle et bienfaisante de l'Afrique du Sud. Le Thé noir ou vert furent importés aux alentours de 1600 par les Hollandais pour Afrique du Sud.

L’absence de théine rend cette boisson très attractive et  permets de profiter pleinement des bienfaits anti-radicalaires de cette boisson au goût de thé.

Les études sur cette plante ont mis en évidence, comme pour le Rooïbos, leurs principes actifs :

- le Honeybush contient du pinitol, très bon expectorant. On pense qu’il abaisse aussi le taux de glucides dans le sang.

- il est très riche en vitamine C, en potassium et  magnésium, isoflavones, flavones ; acides cinnamiques, coumestans , xanthones. Cette composition permet de lutter contre les crampes.

- il contient aussi de l’azote, du phosphore, du calcium, du sodium, du zinc (immunité), du manganèse, du fer, de l’aluminium naturel et du bore.

- il contient beaucoup d’antioxydants : ces combattants des radicaux libres ralentissent le processus de vieillissement des cellules de notre corps, renforcent le système immunitaire et abaissent la charge en lipides et en cholestérol dans le sang.

Malheureusement aucune étude scientifique n’a été faite pour confirmer les propriétés anti-cancérogènes de cette plante.

Certains scientifiques ont par contre mis en évidence qu’à l’origine d’un cancer il y a toujours un dommage sur l’ADN de la personne comme pour d’autre pathologies lourdes.

Des études en Afrique du Sud ont mis en évidence que la boisson de Honeybush comme la boisson de Rooïbos sont des protecteurs de l’ADN de par leur capacité à désintoxiquer l’organisme.

 

Des recherches ont démontré que l’utilisation du Honeybush en alternance avec du Rooïbos permet un bon soutient aux adultes et aux enfants atteints de colopathies, coliques, inadaptés alimentaires, allergiques et souffrant de troubles du sommeil et de troubles digestifs.

 

Il réduit les inconvénients de la ménopause, aide à la réparation des dommages causés par le soleil (application externe et ingestion), favorise une meilleure digestion, et stimule la production du lait chez les mères allaitantes.

 

C’est une boisson désaltérante, qui aide aux soins des affections respiratoires. Elle est aussi

antifongique, antispasmodique et « antidépresseur », calmante et amincissante. C’est un bon draineur contenant peu de tanins.

Elle permet d’abaisser les douleurs au ventre dues à la faim ; il serait intéressant de vérifier si elle peut être une aide pour démarrer des jeûnes.

 

Le Honeybush, comme le Rooïbos, est idéal aussi en cuisine. En décoction concentrée dans un ragoût, dans une sauce ou une marinade, elle va sublimer vos mets, sans en couvrir les saveurs mais bien au contraire en les rehaussant.

 

On peut laisser infuser le Honeybush toute la journée sans que jamais cette boisson devienne amère. On peut simplement la laisser au coin du feu et de temps en temps ajouter un peu d’eau et éventuellement un peu de miel, elle va tout au long de la journée s’améliorer.

 

On l’utilise à la même dose que le thé : 1 cuillère à café par tasse plus une cuillère à café pour la théière, directement dans l’eau froide que l’on va porter à ébullition, laisser frémir 2 minutes et infuser 15 minutes.

Mais comme dit précédemment, on peut ensuite la laisser infuser toute la journée.

C’est une très bonne boisson chaude comme froide. Avec ou sans citron. Si vous l’aimez un peu adoucie, préférez utiliser du miel, du stévia ou de la réglisse.

On peut l’associer avec de la menthe ou de l’hibiscus, de la sauge ou du géranium, voir de la camomille ; vraiment de la même façon qu’on ferait pour préparer un bon thé.

 

Boisson aux vertus similaire que le Rooïbos.

 


Powered by Joomla!. Design by: joomla 2.5 free template  Valid XHTML and CSS.