logo

Bourse à pasteur

Bourse à pasteur

Capsella bursa pastoris, ou Thlaspi bursa pastoris de la famille des crucifère  Très commune en Europe

_____________________________________________________________________________________

  

_____________________________________________________________________________________

Synonymes: mollette de berger, tabouret, thlaspi

Principaux constituants connus:  bursine (alcaloïde du groupe des saponines), tanins, acide malique, citrique, acétique, lab-ferment...

 

Partie utilisée:  plante entière, sèche ou fraîche

Saveur: douce et agréable

 

 

MOT CLEF:       UTERUS       TESTICULES       ET TOUT PROBLEME DU BAS-VENTRE

 

 

L'action de la bourse-à-pasteur, est connu depuis longtemps (Hippocrate, Paracelse), ainsi que son action anti-hémorragique décrite par Bock des 1565.

La plante fut utilisée pendant la guerre 1914 - 1918 en remplacement de l'ergot de seigle et de l'hydrastis.

 

 

 

Propriétés:

  • tonique astringent (augmente le tonus du muscle utérin)
  • hémostatique (renforce la perméabilité des capillaires)
  • régulateur du flux menstruel
  • dissolvant des calculs urinaires (mineur)
  • tonifiant de la prostate
  • cicatrisant interne et externe

 

Indications:

Usage interne:

  •  métrorragies de la puberté et de la ménopause (saignements continus)
  • métrites hémorragiques
  • règles profuses et irrégulières
  • hématuries
  • hémoptysies
  • hémophilie
  • lithiase urinaire
  • blennorragie
  • varices, hémorroïdes
  • dysenterie
  • scorbut
  • épilepsie et affections nerveuses (en synergie avec Buis)

 

Usage externe:

  • plaies

 

Mode d'emploi:

Usage interne:

1 cuillère à soupe de plante coupée pour 1/2 litre d'eau. Mettre dans l'eau froide, porter à ébullition et cuire 2 - 3 minutes, puis infuser 15 minutes. Boire dans la journée.  Saveur douce et agréable.

Usage externe:

1/2 cuillère à soupe de plante coupée pour 1/4 de litres d'eau, cuire 5 minutes et infuser 20 minutes. Appliquer en compresses sur les zones atteintes.

Synergies possibles, choisir un mélange de deux - trois plantes et le varier de temps en temps:

règles trop abondantes et douloureuses:  Alchémille, Vigne rouge, Prêle, Hamamélis, Petit Houx, Millefeuille (Achillée)

décongestionnant prostatique, varices et hémorroïdes:  Epilobe, Hamamélis, Vigne rouge, Petit Houx, Verge d'or, Busserole, Bruyère, Cassis, Myrte, Pin, Genièvre, Menthes (poivrée ou douce) 

pour prévenir des crises d'épilepsie:  Armoise, Buis, Petit Houx, Oranger fleurs ou feuilles (Bigaradier) et toutes les plantes qui renforcent l'utérus...  (veiller sur la nourriture et avoir une petite activité sportive quotidienne (15 - 20 minutes de marche par exemple, ou natation) pour renforcer l'organisme dans son intégralité ainsi que son système immunitaire)

 

Cuisine:  on peut utiliser la plante fraîche, racine, feuilles, inflorescences, graines presque toute l'année. Elles parfument agréablement les salades.   Les jeunes rosettes de feuilles se mangent crues ou cuites, comme le pissenlit.  On peut aussi les lactofermenter (la lactofermentation des légumes (par exemple la choucroute cru est une lactofermentation du choux) est le meilleur probiotique qui puisse exister! Et sans hormones.)

On peut les manger seuls ou accompagnés avec d'autres jeunes plantes.

Les fleurs se mangent facilement sur les salades (saveur douce), et les graines, légèrement piquantes, vont relever la saveur de vos plats.
 

 

 


Powered by Joomla!. Design by: joomla 2.5 free template  Valid XHTML and CSS.