logo

Prêle

PRÊLE des Champs

Equisetum arvense de la famille des Equisétacée du latin equus: cheval et seta: soie, crinière; la prêle ressemble à une queue de cheval. Arvense vient du latin arva qui veut dire champ.

Son nom prêle vient du latin asper qui veut dire âpre au goût, asper-asparella-asprèle puis prêle.

_______________________________________________________________________________________

  ______________________________________________________________________________________

De mémoire d'homme la prêle a toujours été utilisée pour venir au soutien  et au maintient de la santé humaine et animale ainsi que pour l'emploi phytosanitaire. C'est une bonne prévention des infections bactériennes, de  l'attaque fongique et  parasitaire, seule ou bien souvent associée à des plantes parasitifuges ou -cides, riches en azote comme l'ortie piquante ou autres associations.

 

Il existe différentes prêles: equisetum maximum (prêle très élevée, jusqu'à 2m de hauteur), eq. palustre (prêle des marais, à ne pas utiliser car bien souvent un champignon toxique et microscopique (ustilago equiseti, s'installe sur les prêles qui poussent en milieu trop humide. Ce champignon contient un alcaloïde (équisétine) toxique.  Ce champignon se développe à la jointure des ramifications à la fin de l'été en général, et il est responsable de certaines intoxications observées chez les animaux le broutant. Similitudes avec le seigle: ergot de seigle), eq. limousin (prêle des bourbiers, éviter son utilisation comme pour prêle des marais), eq. hiemale...

En général leur composition varie quelque peu bien que leurs propriétés et indications sont considérées être les même que celles des prêles des champs. Il suffit de ne pas ramasser les prêles qui poussent dans des lieux trop humides. Le champignon se voit avec des bons yeux ou avec une loupe. On peut voir un point noir ou tâches brunes sur le départ (jointure) des ramifications.

La prêle pousse dans les sols siliceux et argileux et les sols acides.

 

LA PRÊLE SERAIT LE PREMIER VEGETAL SUR TERRE APRES LE BIG BANG! Cette espèce originale (taille d'un sapin) pousse encore en Nouvelle Zélande, zone protégée par sa situation géographique qui lui a permis de ne jamais avoir été contaminée par d'autres espèces possédant une pollinisation proche de la sienne et qui l'aurait fait muter comme cela s'est fait partout ailleurs.

 

Synonymes: queues de renard, de cheval, de rat, herbe à récurer, asprèle, herbe à écurer, poil de la terre

 

 

 

Partie utilisée: les tiges et la plante entière, sèche ou fraîche. La plante sèche donne des meilleurs résultats utilisée sous forme de plante moulue et ingérée ou en décoction.

 

 

Principaux constituants connus:  Silice (en proportion considérable qui fait de la prêle la plante la plus riche en cet élément majeur) et beaucoup d'autres substances minérales, en particulier des silicates hydrosolubles, oxyde de silice, carbonate de calcium, phosphate de calcium, sulfate et chlorure de potassium, chlorure de potassium et d'aluminium, magnésie, phosphate de calcium, fer, oxyde de fer, manganèse, sodium, soufre, zinc, sélénium, saponines (saponoside: l'équisétonoside), tanin, un principe amer (qui lui donne sa saveur âpre), une résine, des substances pectiques, des acides ( linoléique, oléique, stéarique, linolénique ), l'équisétine, l'équisétonine, l'équisétogénine (mélange alcooloïdique), palustrine, phytostérol, des hétérosides (galutéoside), des acides gras, des dérivés flavoniques, de la vitamine C (dans la plante fraîche on trouve 200 à 260mg de Vit. C par kilo), des traces d'alcaloïdes (acide nicotinique et nicotine: il faut voir que la nicotine est un excellent soutien à l'organisme, pourvue qu'elle soit prise dans une synergie telle que nous le propose la prêle, sa toxicité ne se développe qu'à des doses élevées: ainsi on peut en phytosanitaire utiliser de la nicotine diluée à petite dose pour fortifier et nourrir une plante, à une dose plus élevée elle aura un effet insectifuge et à une dose encore plus élevée elle sera herbicide!)

Saveur: saveur de foin caractéristique

 

 

 

MOT CLEF:    REMINERALISANT      C'EST UNE PANACEE D'HOMEOSTASIE

 

 

 

Propriétés:

  • antiasthénique (antifatigue)
  • reminéralisant
  • anti-athérosclérose (dépôt d'athérome dans les veines qui en réduisent le débit et en provoquent la sclérose)
  • anti-pléthoriques (surabondance de sang ou d'humeurs dans l'organisme)
  • hématopoïétique (provoque la formation des globules rouges)
  • anti-dégénérescence
  • diurétique
  • élimination rénale d'eau en cas d'infections urinaires
  • hémostatique, astringent (qui arrête les hémorragies)
  • styptique (resserre les muqueuses buccales et les papilles de la langue)
  • antifongique (s'oppose aux champignons microscopiques tel que les mycoses ou aux levures ou champignons filamenteux. Comme les candidoses cutanéo-muqueuses, le pityriasis versicolore, les dermatophytoses comme les teignes, ou les onychomycoses l'atteinte des ongles)
  • favorisant des règles
  • anti-dégénératif
  • cicatrisant
  • tout soin de peau (usage interne et externe)
  • tonifie les tissus conjonctifs en cas de fragilité des cartilages, des tendons, des os (consolide en cas de fractures)
  • tonique
  • reconstituant général
  • développe les fibres musculaires
  • astringent du système génito-urinaire
  • anti-dégénératif
  • anticancéreux
  • tonique pulmonaire
  • accélère la circulation dans les tissus conjonctifs et améliore leur résistance et leur élasticité
  • apaise les irritations cutanées

 

                                                                              

 

Indications:

  • oliguries (diminution de la quantité des urines) et à chaque fois qu'il faut augmenter la diurèse; augmenter le débit urinaire
  • hydropisie (épanchement de sérosité dans une cavité naturelle du corps, abdomen, méninges)
  • cystites, certaines infections rénales et cystites chroniques et aiguës, cystites avec du sang dans les urines: ajouter de la mauve ou guimauve, épilobe, coquelicot, rose ou sureau des plantes émollientes pour apaiser les bas-ventre même temps
  • urétrite (inflammation de l'urètre, voie qui conduit l'urine de la vessie au méat urinaire, la sortie de l'urine)   
  • envie constante d'uriner, avec ou sans douleur
  • prostatites, selon une étude récente on pourrait conclure que la prêle réduirait  l’hypertrophie bénigne de la prostate
  • incontinence du à la prostatite
  • incontinence nocturne chez les enfants (ajouter de la feuille de myrtille)
  • rétention d'eau, rétention d'eau chez les femmes en ménopause
  • albuminurie (protéines dans les urines)
  • goutte; acide urique (élimine les déchets du métabolisme)
  • empoisonnement par le plomb et autres métaux lourds
  • lithotriptique (qui dissout les calculs pour les éliminer par voie naturelle)
  • colite néphrétique (déplacement des calculs et la douleur qui en découle)
  • lithiase (calculs) rénale et urinaire
  • néphrite (inflammation du rein) faiblesse des reins
  • emphysème (maladie respiratoire chronique qui provoque la destruction progressive du tissu élastique de soutien des alvéoles pulmonaires)
  • bronchites chroniques
  • crampes et crampes d'estomac
  • fragilités du foie, foie surchargé, ictères
  • tumeurs
  • impatiences ou syndrome des jambes sans repos (en synergie avec ortie piquante)
  • hémorragies:
  • hémoptysies (rejet de sang par la bouche provenant des voies respiratoires),
  • hématémèses (rejet de sang par la bouche lors d'effort de vomissement),
  • épistaxis (saignements par le nez),
  • hématuries (présence de sang dans les urines), métrorragies (perte de sang d'origine utérine survenant en dehors de la période des règles chez la femme)
  • ménorragies ou hyperménorrhée (menstruations abondantes et, ou, prolongées)    
  • insuffisance des règles   
  • certaines diarrhées
  • déminéralisation: tuberculose, rachitisme, tétanie, asthénie, fractures, lésion osseuses diverses, maladie de Krohn
  • athérosclérose (forme d'artériosclérose dans laquelle des plaques d'athérome se forment au niveau de la couche interne des artères, provoquant sa perte d'élasticité et leur durcissement, les fragilisant)
  • problèmes cardio-vasculaires et sanguins
  • artériosclérose et l'hypertension qui en découle
  • hypertension
  • arthrose et arthrite rhumatismale
  • diabète
  • nervosisme
  • état cancéreux
  • tout problème de peau, acné (usage interne et externe)
  • traitement préventif des rides et des vergetures, anti-rides
  • fragilité des cartilages, des os et des tendons
  • ostéoporose, perte de densité osseuse
  • fractures des os
  • tendinites et bursites
  • foulures
  • entorses
  • renforce les tendons et ligaments blessés ou fragiles
  • renforce les articulations et les muscles
  • renforce les ongles, les cheveux  et les os
  • soutient les reins
  • ulcères (internes et externes) en usage interne et externe également
  • diarrhée chronique
  • cicatrisant
  • leucopénie (baisse des globules blancs dans le sans)
  • retard de croissance
  • en cas de surmenage dépression, problèmes psychiatriques
  • douleurs dorsales, articulaires
  • en cure pour favoriser la perte d'excès de poids
  • oedèmes, aide à soulager les douleurs dues à un choc bénin
  • transpiration excessive et malodorante en interne et externe
  • pour les sportifs: effet reminéralisant qui empêche les pertes trop importantes des sels minéraux dues au sport intense

 

                                                                      

 

Usage externe:

  • plaies, dartres, eczéma
  • démangeaisons
  • vergetures
  • feu du rasoir
  • ulcères de jambe ou ulcérations dues au diabète
  • cancers ulcérés
  • aphtes
  • en crème, bains ou cataplasmes, (on peut faire un cataplasme en y ajoutant aussi un peu d'argile) pour les infections fongiques de la peau, des ongles des mains et des pieds (en cas d'infection fongique sous l'ongle il vaut mieux utiliser de l'huile essentielle de thym à thymol, de la sarriette ou d'origan d'Espagne, mode d'emploi sur le site sous HE Thym)
  • compresses sur les blessures qui tardent à guérir (dans ce cas surveiller le taux du sucre dans le sang)
  • en lavement intime en cas d'irritations des organes génitaux
  • faire macérer dans de l'alcool ou dans une eau de Cologne 50 à 100g de plante pour 200g d'alcool, laisser macérer 40 jours, utiliser en lotion quotidienne sur vos pieds pour en chasser les mycoses et la transpiration nauséabonde

 

 

Mode d'emploi:

Usage interne:

Emploi de la prêle moulue en tisane:  1/2 cuillère à soupe de prêle moulue pour 1/2 litre d'eau. Mettre dans l'eau froide porter à ébullition et cuire 3 - 5 minutes, puis infuser 10 minutes.

Emploi de la prêle coupée en tisane: 1 cuillère à soupe de plante coupée pour 1/2 litre d'eau. Mettre dans l'eau froide, porter à ébullition et cuire 5 - 10 minutes, puis infuser 15 minutes. Pour dissoudre un maximum d'acide silicique on peut cuire pendant 20 - 30 minutes et laisser infuser autant.

On peut aussi faire infuser à froid toute la nuit la prêle dans de l'eau et la cuire le lendemain. Cela donne encore un meilleur rendement en principes actifs avec moins de temps de cuisson.

Emploi de la prêle moulue pour son ingestion: 1 cuillère à café pleine de prêle moulue, la délayer avec un peu d'eau et ingérer le tout, lors d'un repas! ou, la délayer avec un peu de bouillon. Contre-indiqué aux estomacs fragiles.

Emploi de la prêle comme condiment: la saupoudrer sur vos aliments comme du sel ou du poivre.

Pour bien assimiler les principes actifs de la prêle il est conseillé de l'ingérer lors d'un repas ou de la boire en mangeant.

Pour la saveur on peut l'agrémenter avec de l'hibiscus, de l'anis, de la verveine ou menthe, fenouil, badiane... une plante agréable qui vous convient.

Boire dans la journée.

Pour les enfants diminuer les doses selon l'age de l'enfant. Pour un bébé 1-2 gouttes de décoction par jour, pour un enfant de 5 ans 1 petite tasse par jour (penser de bien l'agrémenter et adoucir avec un peu de miel, qui est fortifiant. N'utilisez pas de sucre qui lui, est déminéralisant).

 

 

Usage externe:

  1. Décoction en compresses ou lavages: 1 cuillère à café de prêle moulue pour 1 tasse d'eau, bouillir 5 minutes et infuser le temps qu'il faut pour que la décoction tiédisse. Appliquer avec une gaze sur les zones concernées et soigneusement lavées au savon de Marseille ou savon d'Alep au préalable.
  2. On peut aussi l'intégrer dans un cataplasme d'argile à parties égales.
  3. Pour les aphtes on peut utiliser de la poudre de prêle que l'on garde le plus longtemps possible appliqué sur l'aphte.
  4. HUILE SOLAIRE A LA PRÊLE: Laisser macérer 100g de plante dans un demi litre de bonne huile végétale (sésame), la laisser au soleil pendant 40 jours ou la chauffer légèrement à moins de 60° pendant 4-5 heures. Cela donne une bonne huile anti-rides, pour tous les problèmes de peau, en massage sur les endroits douloureux et sur les zones sensibles comme les carotides, la face interne des poignets, sur la plante des pieds en massant bien y compris sur les côtés, creux poplités, coccyx...ou simplement comme huile de corps.

 

 

USAGE CULINAIRE:

  • Les jeunes pousses peuvent être mangées comme des asperges (vérifier qu'elles n'ont pas de points noirs sur les jointures). Au Japon ces jeunes pousses appelées tsukushi, font partie des herbes sauvages dont les japonais sont friands.

 

USAGE PHYTOSANITAIRE:

  • La prêle a des propriétés fongicides, la décoction de prêle ou le purin de prêle pulvérisé sur le feuillage ou sur les racines des plantes est un traitement préventif contre les maladies cryptogamiques (cloque, mildiou, botrytis, rouille, marsonia (tâches noires). Sans doute parce que la prêle renforce la plante et ses défenses.
  • Vaporiser la décoction sur des plantes atteintes de champignons. (fongicide)
  • Répulsif de certains insectes ou parasites (vers gris, limaces, les tétranyques, pucerons, cochenille...)

 

Recette phytosanitaire:

Mettre 100g de prêle moulue dans 1/2 litre d'eau et faites bouillir 30 minutes. Ajoutez tout, eau et plante dans 4 litres et demie d'eau de pluie de préférence, autrement de l'eau du robinet, laisser macérer au moins 24 h s'il fait chaud maximum 48 heures en remuant tous les jours, filtrez avec un tissu.

Vaporiser pur sur vos plantes, de préférence le soir, quand le soleil est couché ou le matin avant que le soleil n'ait pu rechauffer les feuilles.

Renouveler cette opération tous les 21 jours (si nécessaire répéter plus fréquemment).

Pour donner de l'azote en plus à vos plantes, ajoutez 50g d'ortie piquante et ne mettez que 50g de prêle moulue pour vos 5 litres d'eau.

 

 

 

 

CURIOSITE:

  • La plante fut utilisée autrefois pour nettoyer et polir le laiton, le cuivre, les métaux précieux et les bois précieux.
  • Les luthiers s'en servaient aussi pour polir leurs ouvrages.
  • La cendre de prêle fut ingérée pour combattre l'acidité gastrique
  • La plante moulue permet de fabriquer un excellent vernis à ongles

 

                                                                       

 

Synergies possibles, choisir un mélange de deux - trois plantes et les varier de temps en temps: 

Reminéralisant: prêle+++,  lavande, romarin, ortie piquante, centaurée (très amer), citron le fruit (fiche sur ce site) et augmenter considérablement l'utilisation de légumes et de fruits dans son bol alimentaire.

Diurétique: prêle, orthosiphon, queues de cerises, millepertuis, bouleau, frêne (amer), piloselle, verge d'or, pissenlit, reine des près, cassis, pissenlit, artichaut (amer)...

Amincissant: prêle, orthosiphon, papayer, vigne rouge, millepertuis, combretum, millefeuille, fucus (saveur très iodée), pissenlit, piloselle, cassis...

Circulation du sang: prêle, vigne rouge, hamamélis, ginkgo, lapacho, millefeuille, sauge (fluidifie le sang), mélilot, petit houx, cassis...

Anti-cholestérol: prêle, artichaut (amer), chicorée, chiendent, pissenlit, aubier de tilleul (au printemps et à l'automne, ne pas utiliser l'aubier de tilleul de manière continue), combretum, orthosiphon, paliure, piloselle, bouleau, boldo...

Hypertension: prêle, olivier, hibiscus, aubépine, bourrache, fumeterre, valériane, passiflore, millepertuis, busserole, verge d'or...

Et adoucir avec des feuilles de stevia moulus, le sucre fait monter la tension le stevia la fait baisser.

Diabète: prêle, aigremoine, bardane, cannelle, eucalyptus, cosses d'haricots, genièvre (en croquer tous les jours 7-9 baies) myrtille, noyer, olivier, ronce, sauge, lapacho, sauge...

Prostatite: prêle, épilobe+++, bruyère, busserole, cassis, hamamélis, vigne rouge, mauve, genièvre (mâcher 7-9 baies dans la journée), myrte, pin, queues de cerises, alchémille, verge d'or, lapacho...

Ictères: prêle, desmodium, combretum, boldo, aigremoine, artichaut (amer), bleuet, cassis, chiendent, chicorée, curcuma++, fumeterre, petit houx, pissenlit, romarin, souci...

Dépression nerveuse: prêle+++, millepertuis+++, curcuma, sauge, hibiscus, olivier, jus de citron au quotidien (fiche sur le site), ainsi que tout ce qui vient soigner les intestins:

Il faut changer ses habitudes alimentaires (fiche sur le site, le végétarisme peut engendrer la dépression), le psyllium et les graines de lin, ainsi que toutes les plantes émollientes comme la mauve, la guimauve, la camomille, la rose, coquelicot, consoude, alchémille, millefeuille,  sureau, menthes (le matin, c'est une plante qui éveille),  qui permettent une bonne régénération des intestins.

Calculs: prêle++, aubier de tilleul+++ (cuire 10minutes), curcuma, aigremoine, alchémille, millefeuille, bouleau, bruyère, cassis, queues de cerises, frêne (amer), orthosiphon, pissenlit, chiendent, reine des près, bardane, bleuet, bourrache, bruyère, genièvre (en croquer 7-9 tous les jours en prévention).

Et pour une sortie « du sable » avec plus de douceur ajouter des plantes émollientes comme: mauve, guimauve, coquelicot, rose, sureau, framboisier, bourrache, camomille, chiendent, fenugrec, mélilot, réglisse…

Rhumatismes, arthroses, tendinites et bursites; toute douleur d'origine inflammatoire: (corriger l'acidose, en corrigeant les habitudes alimentaires), jus de citron tous les jours (fiche sur le site), prêle+++, harpagophytum+++, bouleau, bourrache, frêne (amer), reine des près, ortie piquante, genièvre (croquer tous les jours 7-9 baies), chiendent, eucalyptus, reine des près, bourgeons de pin, verge d'or, sureau, vergerette du canada, busserole, millefeuille, bleuet…


Powered by Joomla!. Design by: joomla 2.5 free template  Valid XHTML and CSS.