logo

Echinacée

ECHINACEE

Echinacea angustifolia, ou pallida ou purpurea de la famille des astéracées. Plante qui comporte plusieurs espèces, tous originaires d'Amérique du Nord. Les trois cités ci-dessus sont utilisés pour la pratique de la phytothérapie, mais en réalité elles peuvent toutes être utilisées en phytothérapie.

____________________________________________________________________________________

   ___________________________________________________________________________________

Composition: composés phénoliques, echinacoside, phénols, alkylamides, acide cichorique, polysaccharides complexes, alcaloïdes, acides gras, huile essentielle...  

 

Noms en anglais: Rudbeckie pourpre, American con flower, snakeroot

Parties utilisées: toute la plante, racines, parties aériennes

 

 

 

 

MOT CLEF:                         IMMUNITE

 

 

 

Saveur: goût de jus d'épinard

 

Propriétés:

·         renforce le système immunitaire et le stimule

·         anti-inflammatoire respiratoire

·         antibiotique naturel

·         anti-infectieux

·         antigrippal

·         antiallergique

·         prévention et traitement des infections grippales

·         prévention et traitement des infections septiques

·         protège des allergies

·         accélère la guérison des plaies, cicatrise, désinfecte

·         réduit les effets secondaires des traitements anticancéreux

·         stimule la synthèse du collagène

                                                                         

 

Indications:

Usage interne:

·         grippe, influenza, sinusite, rhume

·         infection des voies respiratoires supérieures (nez, gorge, larynx), laryngite

·         mal de gorge, angines, pharyngite

·         prévention des infections

·         cystites, infections des voies urinaires

·         prostatites

·         réduit les effets indésirables de la radiothérapie et de la chimiothérapie

·         Interne et externe en cas d'herpès

·         ulcères

·         VIH (Sida) (en cas de ce type de maladie cela vaut la peine d'étudier toutes les recherches faites sur cette maladie pour l'envisager sous un autre angle, le journal Néosanté a publié plusieurs études à ce sujet)

·         arthrite

·         lupus

·         septicémie

·         dermatites, eczéma, psoriasis

·         radio ou chimiothérapie, prévention de la chute du taux des globules blancs

 

                                                                    

 

Usage et propriétés externes:

  • cicatrisant
  • herpès
  • blessures, brûlures
  • inflammations cutanées (eczéma, psoriasis)
  • angine (gargarismes)
  • pour nettoyer les voies nasales
  • plaies cutanées

 

 

 

Mode d'emploi:

Il est conseillé d'utiliser l'échinacée des les premiers signes d'apparition du dérangement de la santé.

2 cuillères à soupe pour 1 litre d'eau, mettre dans l'eau froide et porter à ébullition, cuire à feux doux 2 minutes puis laisser infuser 15 minutes. Si vous voulez adoucir la boisson, utilisez du miel qui va participer au renforcement du système immunitaire et à la cicatrisation des parties enflammés..

Boire dans la journée.

 

Tout ceci n'existe pas en cas d'ingestion de gélules. Les sucs gastriques détruisent beaucoup des principes actifs de la poudre de la plante, passé directement dans l'estomac, à l'aide de la gélule, sans laisser son information dans la bouche. En plus en général dans une gélule il y a 0.2 g de poudre de plante, alors que la dose quotidienne est de 1 cuillère à soupe pour un demi-litre d'eau.

 

 

 

Pour l'échinacée, qui est très utile en cas d'inflammation des voies respiratoires supérieurs, elle va agir directement en désinfectant les parties touchés lorsqu'on boit son breuvage.

Tout ceci n'existe pas en cas d'ingestion de gélules, les sucs gastriques détruisant beaucoup des principes actifs de la poudre de plante passé directement dans l'estomac à l'aide de gélules, sans laisser son information en bouche.

 

 

Synergies:

Pour traiter un mal de gorge, angine, pharyngite, utiliser l'échinacée en symbiose avec la sauge et la réglisse.

 

Pour prévenir lorsqu'on se trouve dans l'environnement de personnes qui souffrent de la grippe utiliser de la tisane d'échinacée dans la journée ou le soir, et après tout les repas boire du jus de citron pressé, selon vos envies dilué dans un peu d'eau ou pur et la même posologie est conseillée en cas de grippe, et infections de voies respiratoires.

 

Pour prévenir les lésions causées par la radiothérapie ou la chimiothérapie, utiliser la tisane d'échinacée pendant trois jours avant le traitement et continuer ensuite sur 21 jours en tout. Faire un arrêt d'une semaine puis recommencer si nécessaire. Utiliser en fin de repas beaucoup de jus de citron pour soutenir l'organisme et lui aider à la cicatrisation. Il est très fortement conseillé en même temps de faire un jeûne 1-2 jours avant l'intervention.

 

Effet protecteur en cas de d'exposition aux radiations, suite à des fuites nucléaires, en cas d'habitat sur des sols ayant un taux très élevé, ou après une trop longue et forte exposition au soleil.

 

En cas d'herpès, ou grosse fatigues, précurseurs de l'herpès, y compris herpès génital, pour les personnes assujetties à des récidives fréquentes, boire régulièrement de l'échinacée et du jus de citron en fin de repas.

                                                                                

 

MISE EN GARDE:

Aucune contre-indication. Boisson idéale pour les femmes enceintes et allaitantes.

C'est même une boisson idéale en usage quotidien, des recherches ayant prouvés que son utilisation au quotidien fortifie réellement le system immunitaire et de manière durable.

Les personnes indisposées par les plantes de la famille des astéracées, l'échinacée en faisant partie, l'utilisation de l'échinacée leur est déconseillée.

Il peut y avoir de très rares effets indésirables en cas d'utilisation avec des doses trop élevées, comme des légers troubles digestifs, étourdissements, nausées, réactions allergiques.

 

 

CURIOSITES: L'échinacea est une plante d'environ 1 m de hauteur, la fleur ressemble un peu au tournesol qui peut être rose rouge, jaune et parfois blanche. Le centre de la fleur est recouvert de pointes piquantes, les feuilles sont duveteuses comme le tournesol. Elles sont cultivées en tant que fleurs ornementales, en Europe aussi. En Amérique elles font parties des plantes fourragères.

Les Amérindiens qui habitaient les grandes plaines américaines à l'est des Rocheuses utilisaient l'échinacea pour soigner une multitude de troubles de santé. Pour se renforcer, pour prévenir ou soigner les infections des voies respiratoires et même contre les morsures de serpent. On a pu découvrir lors de fouilles archéologiques des semences d'échinacée datant du XVIIe siècle.

Les colons venus d'Europe se sont inspirés du savoir faire Amérindiens quant à la pratique de la phytothérapie et utilisaient l'échinacée des 1800 en médecine éclectique et ensuite en médecine classique.

De 1916 à 1950  l'échinacée était inscrite sur la liste qui correspond à notre codex aux Etats-Unis.

En raison de l'arrivée des antibiotiques la plante est tombée en désuétude. Néanmoins les médecins Allemands et Suisse ont continués de l'utiliser dans l'exercice de leur métier.

En 1938, le médecin allemand Gerhard Madaus entreprend la première série d'études portant sur l'échinacée. D'ailleurs les plus grosses recherches sur cette plante d'origine Américaine furent faits en Allemagne, et les résultats de cette recherche furent si probants que la plante fut cultivée à grande échelle en Europe.

De nos jours, et principalement à cause du développement de la résistance des micro-organismes aux antibiotiques, l'échinacée connaît un regain d'intérêt mondial.


Powered by Joomla!. Design by: joomla 2.5 free template  Valid XHTML and CSS.