logo

Ortie piquante

ORTIE PIQUANTE

Urtica dioïca: grande ortie, a des plants mâles et femelles

Urtica urens: petite ortie, a les deux sexes sur la même plante

de la famille des Urticacées

   

Synonymes: ortie des jardins, ortie grivêche

 

 

Partie utilisée: la plante entière, fraîche ou séchée, feuilles, racine, fleurs et graines.

 

 

Principaux constituants connus: 

Toute la plante:

Protéines et glycoprotéines, acides galliques, acides gras, acides-phénols (caféïque, caféyl-malique, chlorogénuique) et formiques, acide laurique, acide myristique, acides palmitique, acide stéarique, acides arachidiques, acide palmitoléique, acide oléique, acide linoléique, acide alpha-linoléique, tanins, chlorophylle, fer (plus que dans la viande), soufre, silice, calcium, ammoniaque, mucilage, soude, potassium, manganèse, cuivre, fer, magnésium, phosphore, zinc,  provitamine A, vitamine C, flavonoïdes, lipides, acides aminés libres, acide aspartique, acide glutamique, alanine, arginine, cystine, glycine, histidine, isoleucine, leucine, lysine, méthionine, phénylalanine, proline, sérine, thréonine, tyrosine, valine, glucides, amidon, sucres, fibres,lipides (omega 3, 6, 9...

Les racines:

Polysaccarides, une lectine, phénols (acides-phénols, scopolétol, aldéhydes, alcools phénylpropaniques et homovanillique), lignanes, stérols

Les poils:

Acide formique, histamine, acétylcholine, sérotonine, leucotriènes

 

                                                                          

 

Saveur: douce et proche d'un jus d'épinard

 

On utilise la plante fraîche, séchée, la racine (prostate) et les graines.

 

 

 

 

 

MOT CLEF:  

NETTOIE              ASSAINIT       DISSOUT 

REMINERALISANT        ANÈMIE

 

 

 

 

Mériterait une meilleure réputation et une plus large utilisation; l'ortie contient plus de chlorophylle que n'importe quelle autre plante, et la liste de ses vitamines et sels minéraux inclut presque tous ceux qui sont nécessaires à la croissance et à la santé de l'être humain

 

 

 

 

 

Propriétés: (nettoie, assainit, dissout)

En usage interne:

  • diurétique
  • tonique
  • astringent
  • vasoconstricteur
  • hémostatique
  • antianémique
  • anti-asthénique
  • antirachitique
  • prévient de la formation des calculs urinaires
  • dépuratif
  • anti-infectieux
  • antirhumatismal
  • antiinflammatoire (surtout la racine)
  • effet antiinflammatoire dans l'arthrite rhumatoïde
  • éliminateur de l'acide urique
  • draineur hépatique
  • antiviral (surtout la racine)
  • antidiarrhéique
  • stomachique
  • galactogène++++
  • tonique utérin

 

                                                                   

 

L'utilisation du jus frais est souveraine pour:

  • régénérateur du sang
  • stimulateur des reins
  • stimulateur de la vessie
  • améliore la fonction de l'estomac
  • améliore la fonction des intestins
  • stimule le pancréas
  • cure de printemps ou automne

Mode d'emploi du jus d'ortie frais:

L'utiliser en progressant de trois cuillères à soupe et augmenter tout les trois jours d'une cuillère à soupe jusqu'à 10, puis rediminuer d'une cuillère tout les jours. Diluer dans un peu d'eau. Boire frais. Il ne faut pas exagérer les quantités.

Ou on peut consommer le suc fraîchement exprimé: 100g - 125 g par jour, reparti en trois prises le long de la journée. (hémostatique et vasoconstricteur). Utiliser de cette façon sous forme de cure de 21 jour et faire une pause.

 

 

                                                     

 

 

En usage externe de la plante fraîche:

  • révulsif (l'urtication consiste à flageller le corps ou une partie du corps avec une poignée d'orties : en cas de rhumatismes, apoplexie, paralysie)

 

                           

 

 

Indications:

Usage interne:

Décoction de la plante sèche ou fraîche:

  • hémorragies: hémoptysies, hématémèses, métrorragies, hématuries, épistaxis
  • hémophilie
  • anémie
  • rachitisme
  • faiblesse générale
  • comme tonique utérin pendant la grossesse, minéralise la mère et favorise la croissance de l'enfant à venir
  • Sa richesse en vit K rend l'ortie particulièrement intéressante comme préparatif à l'accouchement (le manque de vitamine K produit des hémorragies)
  • tuberculose
  • dermatoses
  • états séborrhéiques de la peau, acné
  • urticaires
  • brûlures
  • ménopause
  • cystites
  • fatigue
  • baisse du désir sexuel
  • déminéralisation
  • ostéoporose
  • rhumatisme goutteux
  • rhumatisme chronique
  • néphrite (inflammation du rein)
  • ulcères gastriques et intestinaux (en long usage et en association avec des plantes émollientes; adoucissantes et cicatrisantes)
  • lithiase biliaire (calculs)
  • ictère (jaunisse)
  • diarrhées
  • réduit les hémorroïdes
  • flatulences
  • entérite muco-membraneuse (inflammation des intestins, maladies coeliaques)
  • énurésie des enfants
  • hyperplasie bénigne de la prostate (stade I et II)
  • hypertrophie de la prostate
  • articulations douloureuses

                                                          

Son intérêt lors de la grossesse et après accouchement:

  • Ses vertus pendant la grossesse sont nombreuses:
  • rend l'homme et la femme plus fertile
  • contribue au bon fonctionnement des reins
  • nourrit mère et foetus
  • atténue les crampes des jambes et autres spasmes musculaires
  • diminue les douleurs pendant et après l'accouchement
  • prévient les hémorragies du postpartum
  • réduit les hémorroïdes
  • augmente la quantité et la qualité de lait maternel
  • calme les brûlures de la vulve (lavements avec la décoction de la tisane)

 

                                                           

 

Usage externe:

Emploi de la plante sèche ou fraîche en décoction:

  • "cancers"
  • tumeurs
  • soins du cuir chevelu
  • contre la chute des cheveux
  • antipelliculaire
  • anti-démangeaisons du cuir chevelu
  • muguet
  • aphtes
  • infections bucco pharyngées

 

 

 

 

Mode d'emploi:

Usage interne:

En cas de crises: 2 - 4 cuillères à soupe de feuilles d'orties séchées ou fraîches  pour un litre d'eau, mettre dans l'eau froide et porter à ébullition, cuire 5 - 10 minutes puis infuser 20 minutes. On peut adoucir avec un peu de miel. Boire dans la journée.

 

 

En usage prolongé: 1 cuillère à soupe de plante coupée et séchée pour 1/2 litre d'eau. Mettre dans l'eau froide, porter à ébullition et cuire 5 - 10  minutes, puis infuser 20 minutes. Adoucir avec un peu de miel et boire dans la journée.

 

 

- On peut broyer la plante sèche et la saupoudrer sur les aliments comme sur la salade, la soupe, les légumes...

 

 

-

 

- Pour les racines il faut une cuillère à café de racines coupées pour une tasse d'eau. Faire cuire 5 - 10 minutes puis infuser 20 minutes.

 

 

 

- Pour la saveur on peut l'agrémenter avec de l'hibiscus, de l'anis, de la verveine ou menthe, fenouil, badiane... une plante agréable qui vous convient.

 

 

 

- Pour les enfants diminuer les doses selon l'age de l'enfant. Pour un bébé 1-2 gouttes de décoction par jour, pour un enfant de 5 ans 1 petite tasse par jour. L'agrémenter et adoucir avec un peu de miel, qui est fortifiant. N'employez pas de sucre qui est déminéralisant.

 

 

 

- Les jeunes pousses sont consommables, (très riche en silice). On les cuisine comme des orties.

 

 

 

- L'utilisation de la racine et des pousses de la plante fraîche et recommandée dans les affections du tube digestif, les affections de l'appareil respiratoire et tout particulièrement en cas d'ulcère gastrique et intestinal.

A cet effet on pourrait ajouter en faisant une décoction de  la plante, des plantes émollientes comme guimauve, mauve, coquelicot et cicatrisantes comme le souci, la consoude, anti-acidité gastrique comme le millepertuis.

 

 

 

 

 

Synergies possibles, choisir un mélange de deux - trois plantes et les varier de temps en temps: 

Minéralisant:  Ortie piquante et prêle à poids égales+++,  lavande, romarin, lapacho,  centaurée (très amer), citron le fruit (fiche sur ce site) et augmenter considérablement l'utilisation de légumes et de fruits dans son bol alimentaire.

 

 

Diurétique: Ortie piquante, prêle,  orthosiphon, queues de cerises, millepertuis, bouleau, frêne (amer), piloselle (amer), verge d'or, pissenlit, reine des près, cassis, pissenlit, artichaut (amer)

 

 

Amincissant:  Ortie piquante, prêle, orthosiphon, papayer, vigne rouge, millepertuis, combretum, millefeuille, fucus (saveur très iodée), pissenlit, piloselle (amer), cassis

 

                                                                  

Circulation du sang:  Ortie piquante, prêle, vigne rouge, hamamélis, ginkgo, lapacho, millefeuille, sauge (fluidifie le sang), mélilot, petit houx, cassis

 

 

Anti-cholestérol: Ortie piquante, prêle, artichaut (amer), chicorée, chiendent, pissenlit, aubier de tilleul (au printemps et à l'automne, ne pas utiliser l'aubier de tilleul de manière continue), combretum, orthosiphon, paliure, piloselle, bouleau, boldo

 

 

Diabète: Ortie piquante, prêle, aigremoine, bardane, cannelle, eucalyptus, cosses d'haricots, genièvre (en croquer tous les jours 7-9 baies) myrtille, noyer, olivier, ronce, sauge, lapacho, sauge

 

 

Prostatite: Ortie piquante, prêle, épilobe+++, bruyère, busserole, cassis, hamamélis, vigne rouge, mauve, genièvre (mâcher 7-9 baies dans la journée), myrte, pin, queues de cerises, alchémille, verge d'or, lapacho

 

 

Ictères (jaunisse), foie surchargé: Ortie piquante++, prêle, desmodium++, combretum, boldo, aigremoine, artichaut (amer), bleuet, cassis, chiendent, chicorée, curcuma, fumeterre, petit houx, pissenlit, romarin, souci

 

 

Urticaire:  décoction d'ortie piquante++, bardane, bouleau, bourrache, centaurée (très amer), pensée sauvage, pissenlit, mélilot...

 

 

Hémorroïdes: Ortie piquante++, hamamélis, millefeuille, bourse à pasteur, feuilles de myrtille

 

 

Dépression nerveuse: Ortie piquante++, prêle++, millepertuis+++, curcuma, sauge, hibiscus, olivier, jus de citron au quotidien (fiche sur le site), ainsi que tout ce qui vient soigner les intestins:

Il faut changer ses habitudes alimentaires (fiche sur le site).

Le végétarisme peut engendrer la dépression. (Végétariens)

Le psyllium et les graines de lin, ainsi que toutes les plantes émollientes et cicatrisantes, comme la mauve, la guimauve, la camomille, la rose, coquelicot, consoude, alchémille, millefeuille, souci,  sureau, menthes  permettent une bonne régénération des intestins, beaucoup de dépressions sont directement issus d'un état inflammatoire permanent des intestins.

 

 

Calculs: Ortie piquante,prêle, aubier de tilleul+++(cuire 10minutes), curcuma, aigremoine, alchémille, millefeuille, bouleau, bruyère, cassis, queues de cerises, frêne (amer), orthosiphon, pissenlit, chiendent, reine des près, bardane, bleuet, bourrache, bruyère, genièvre (en croquer 7-9 tous les jours en prévention)

Et pour une sortie avec plus de douceur quant on urine, ajouter des plantes émollientes comme: mauve, guimauve, coquelicot, rose, sureau, framboisier, bourrache, camomille, chiendent, fenugrec, mélilot, réglisse

 

 

Rhumatismes, arthroses, tendinites et bursites; toute douleur d'origine inflammatoire: (corriger l'acidose, en corrigeant les habitudes alimentaires), jus de citron tous les jours (fiche sur le site), ortie piquante, prêle, harpagophytum, bouleau, bourrache, frêne (amer), reine des près, ortie piquante, genièvre (croquer tous les jours 7-9 baies), chiendent, eucalyptus, reine des près, bourgeons de pin, verge d'or, sureau, vergerette du canada, busserole, millefeuille, bleuet...

 

 

Tendinite, foulure, entorse: Décoction d'ortie piquante, prêle et consoude à part égales. Cuisson 5-10 minutes + infuser 15 - 20 minutes. Boire dans la journée.

 

 

Ménopause: Ortie piquante, prêle, alchémille, bourse à pasteur, aubépine, cassis, hamamélis, menthes, passiflore, souci, sauge, fenouil...

 

 

Saignements du nez: Ortie piquante, Millefeuille, aubépine, olivier, hibiscus... Si les saignements arrivent à l'adulte et de manière subite, avec répétition sur  les semaines qui suivent, vérifier la tension et faire un bilan sanguin.  Cela peut être un signe d'avertissement de crises d'hypertension répétés, ou d'un état prédiabétique.

 

 

                                                     

 

 

Usage externe:

- Faire macérer pendant 40 jours dans un bocal 25g d'ortie piquante plante sèche, avec 25g de prêle sèche et 25g de sauge sèche dans un litre d'alcool à 40°.

Filtrer et utiliser après les shampoings comme soin du cuir chevelu, tonique, antipelliculaire. Active la pousse des cheveuxAssainit le cuir chevelu.

 

 

Macération avec 25g d'ortie séchée (partie aérienne ou racinaire), 25g de thym et 25g de racine de bardane: laisser macérer 40 jours dans un bocal d'un litre et recouvert d'alcool à 40°. Filtrer et frictionner tout les soirs les cheveux avec cette lotion. Contre la chute des cheveux. Il est recommandé en cas de chutes de cheveux de boire des tisanes dépuratives du foie et corriger ses habitudes alimentaires.

 

Lotion capillaire, favorise la repousse des cheveux, évite la démangeaison du cuir chevelu:  Faire bouillir pendant 1 heure 300g de racines d'ortie fraîches ou 150 g de racines d'ortie sèches , lavées et coupées dans 1 litre d'eau. Laisser refroidir et ajouter dans le liquide concentré 1 litre de vinaigre, celui que vous voulez; vinaigre de vin, de cidre ou vinaigre blanc. Filtrer. Briser 2 cachets d'Aspirine 1000mg en poudre. Ajouter au vinaigre aux plantes, bien remuer et mettre en bouteilles.

Frictionner au quotidien le cuir chevelu avec cette lotion, ou au moins après chaque shampoing.

Réduit l'excès de sébum. Lutte contre l"alopécie, renforce les cheveux.

 

Lotion pour rééquilibrer les peaux grasses:  Faire cuire pendant 5 minutes 1 cuillère à soupe d'ortie sèche et une cuillère à café de fleurs de soucis dans 1/2 litre d'eau. Se nettoyer à l'aide d'un coton le visage, cou, derrière les oreilles, le haut du dos avec la moitié du liquide et boire l'autre moitié du liquide dans la journée. Application au quotidien.

 

 

 

Contre les saignements du nez (épistaxis), suc frais de la plante sur un tampon de coton et appliquer.

 

 

1 poignée de la plante entière pour 1/2 litre d'eau, faire bouillir 30 minutes et utiliser en cas de muguet, aphtes, infections bucco-pharyngées. (Bouche et pharynx), en boire un peu, le reste en gargarismes, plusieurs fois par jour jusqu'à épuisement du 1/2 litre.

                                                                                                        

 

USAGE CULINAIRE:

On peut les manger crus ou cuits, il est préférable de les cueillir jeunes, en vieillissant, après la floraison, les feuilles contiennent d'abondantes concrétions minérales comme les cystolithes, qui en usage fréquent peuvent irriter les voies urinaires.

  • Les jeunes feuilles sont revitalisantes, les mélanger finement coupés à la salade,les crudités, en ajouter dans votre potage et les préparer comme des épinards.
  • En faire des quiches, des gratins, de la potée, de la soupe...         
  • On peut facilement en ajouter dans vos épinards à part égale, ou dans vos côtes de blettes, dans vos poireaux...     

 

 

Contre l'énurésie on peut essayer la recette suivante:

Ajouter à la plante broyée et fraîche, si possible avec des sommités fleuries, de la farine de sarrasin et du miel. Confectionner des petits gâteaux avec en les cuisant au four. Chaque soir un gâteau avant le coucher. Faire cette cure sur 21 soirs.

 

 

Soupe d'ortie: 500g de jeunes tiges avec les feuilles d'orties, 500g de pommes de terre fermes avec la peau et cuites à la vapeur, 2 cuillères à soupe d'huile d'olive, 1.5 litres d'eau:

Dans votre casserole faites fondre les orties dans l'huile d'olive. Quant elles ont changés de couleur, ajouter les pommes de terres écrasés et l'eau. Porter à ébullition et laisser encore cuire à feux doux 10 minutes. Passez au mixeur, salez, poivrez à votre convenance.

 

Pour augmenter le plaisir de la dégustation vous pouvez ajouter ou du thym, ou du persil, de l'ail, voir des croûtons frottés avec de l'ail.

 

On peut aussi faire des cake sucrés avec en mélangeant des jeunes pousses avec des amandes, passer au mixeur puis ajouter les ingrédients nécessaires pour en faire un cake.

 

Variante de soupe aux orties piquantes:

500g de jeunes pousses d'orties (jeunes tiges, feuilles), 3 carottes, 1 gousse d'ail (facultatif), 1 oignon, 1 poireau, 1 pomme de terre, 1litre1/2 d'eau, un peu d'huile d'olive ou huile de colza:

Hacher finement les pousses d'orties avec l'ail. Hacher finement le poireau.

Préparer les carottes et la pomme de terre, les couper en rondelles.

Mettre l'huile dans une casserole, ajouter le poireau et l'oignon coupé et laisser fondre à feux doux à couvert pendant 7 minutes.

Ajouter l'ortie, les carottes, la pomme de terre et 1litre1/2 d'eau. Laisser cuire à feux doux pendant 3/4 - 1 heure. Presser l'ail avec un presse ail, ajouter, saler et poivrer votre potage est prêt.

 

 

 

Variante de velouté d'orties:

500g de pousses d'orties (jeunes tiges, feuilles), deux cuillères à soupe d'huile d'olive ou une autre huile de cuisine, 1 cuillère à soupe de Maïzena, curry, 1 boite de lait de coco de préférence sans conservateurs:

Faire fondre les orties dans l'huile doucement, ajouter un peu d'eau et laisser cuire à feu doux 15 - 20 minutes. Ajouter la cuillère à soupe de maïzena ou la farine de riz, remuer et ajouter le l    ait de coco ainsi que le curry. Saler, poivrer, c'est prêt.

Vous pouvez mixer le tout pour rendre ce plat velouté.

 

 

 

Usage en élevage:

Peut augmenter jusqu'à 30% la production laitière d'une vache, chèvre ou brebis.

Et aide le cheptel de rester en bonne santé. En y ajoutant de  la prêle on augmente son efficacité.

Aussi excellent adjuvant pour nourrir les volailles et le bétail en général.

On s'en sert pour engraisser poulets, dindonneaux, canards en l'ajoutant, finement coupée à du son.

Les ruminants;  chevaux, ânes vaches préfèrent l'ortie légèrement flétrie ou sèche.

                                                                                                                     

 

                                                           

 

USAGE PHYTOSANITAIRE:

Purin d'ortie: il a vilaine réputation. Et pourtant, l'ortie est l'un des remèdes naturels les plus efficaces aussi bien pour l'humain que pour les plantes.

 

Propriétés:

  • répulsif naturel contre les pucerons et les acariens
  • répulsif et insecticide des cochenilles, traitement qui "tient" très longtemps
  • engrais, fertilisant
  • stimule la croissance des végétaux potager, plantes d'ornement (rosiers par exemple)
  • fongicide
  • renforce leur défense immunitaire
  • prévient des maladies et soigne
  • utiliser toute l'année, car au printemps il favorise la pousse et protège les végétaux, à l'automne il aide les plantes à refaire leurs réserves

 

 

- Recettes phytosanitaire:

Selon l'utilisation (engrais, insecticide, prévention des maladies) les concentrations seront différentes.

 

Recette de base avec la plante séchée:

Mettre 100g d'ortie piquante sèche (il est idéal d'ajouter autant de prêle) dans 1/2 litre d'eau et faites bouillir 30 minutes. Ajoutez tout, eau et plante dans 4 litres et demie d'eau de pluie de préférence, autrement de l'eau du robinet, laisser macérer 1 heure à 4-5 jours, dans ce cas il faut remuer tout les jours, filtrez avec un tissu.

Vaporiser pur au pied de vos plantes de préférence le soir, quand le soleil est couché.

 

Sur les arbres fruitiers on peut vaporiser directement sur l'arbre, ajouter pour "coller" le traitement 3 cuillères à soupe de savon de Marseille.

 

 

Le soleil peut dégrader très vite les principes actifs apportés par ce traitement. En vaporisant le soir la plante va les absorber pendant la nuit.

 

 

Renouveler cette opération tous les 21 jours (si nécessaire répéter plus fréquemment).

 

 

 

 

Recette de base avec la plante fraîche:

Première recette: 

1 à 2 kg d'ortie fraîche grossièrement hachée, 8 litres d'eau (de pluie de préférence). Laisser macérer pendant 4 jours en remuant tous les jours avec un bâton en bois, filtrer et conservez en bidons, étiquetés et avec la date de fabrication, ainsi le purin peut se garder pendant au moins un an.

 

Deuxième recette:

2 - 3 kg d'ortie fraîche pour 10 litres d'eau, laisser macérer pendant 1 semaine, en remuant tous les jours. La solution obtenue doit être filtrée. J'utilise à cette effet une serpillière épaisse.

Tel que pur au pieds des végétaux.

Pour vaporiser sur les feuilles et sous les feuilles, diluer un litre du liquide obtenu dans 5 litres d'eau, y ajouter 3 cuillères à soupe de savon de Marseille liquide, ainsi que 3 cuillères à soupe d'huile de cuisine (ex: colza).

 

Compostage:  On peut vaporiser ce purin sur le composteur, il accélère la décomposition des déchets ménagers.

 

 

 

 

 

 

 

- Pour l'utiliser en tant qu'engrais, laisser macérer la plante pendant 15 jours, en remuant tous les jours, avant de filtrer; diluer pour un litre de purin 10 litres d'eau (je le mets pur) vaporiser sur le sol 4 jours avant les semis, ou si vos plants sont déjà en place, arroser au pied. Le soir.  Un tel purin concentré ne doit pas être vaporisé directement sur la plante, tiges ou feuilles. On peut par contre en vaporiser les pieds et débuts de tronc des arbres.

 

 

Vaporiser tout les 15 - 21 jours.

 

 

La richesse en azote de cet engrais favorise la pousse des feuilles de vos végétaux au détriment de la floraison. Si vous voulez favoriser la pousse des fleurs en vaporiser moins ou moins souvent. On peut alterner purin de prêle (apport en sels minéraux, sans azote et préventif des maladies) avec purin d'ortie.

 

 

Ortie piquante associé à la prêle donne un effet insectifuge, protecteur, favorisant  de manière multipliée, la santé de la plante.

 

 

Répulsif et fongicide: (pucerons, certaines mouches, acariens, araignée rouge, chlorose des feuilles)

Du purin précité, diluer un litre pour 20 litres d'eau, ajouter 3 cuillères à soupe de savon de Marseille liquide; pulvériser sur les feuilles le soir, sans oublier le revers de feuilles.

 

Accélère la décomposition du compost.

 

 

 

MISES EN GARDE

Pas de toxicité

L'effet urticariant de la plante fraîche est lié à la présence des poils sécréteurs; au contact de la peau, ces derniers se cassent, laissant dans la peau une pointe effilée qui peut alors vider son contenu, par capillarité, provoquant l'apparition d'un érythème douloureux. 

 

 

 

CURIOSITE:

Urtica dioïca veut dire ortie dioïque, c'est à dire grande ortie. Elle peut atteindre jusqu'à 1.50m. Elle a des plantes mâles et des plantes femelles.

Urtica urens, c'est à dire ortie brûlante, c'est la petite ortie. Ortie des jardins, ortie piquante, ortie grivêche peut atteindre 0.50m. Elle a les deux sexes sur la même plante.

 

Elle aime les sols riches en azote, mais s'acclimate assez bien un peu de partout. Si vous voulez en planter dans votre jardin, y compris dans nos jardins du midi de la France, qui, selon les endroits sont plus riches en pierres qu'en terre, il suffit de bien l'arroser la première année pour l'adapter et ensuite elle poussera toute seule, même lors des périodes de sécheresse ou simplement elle se remplie sur elle même en attendant les pluies.

 

Ses fibres furent utilisés pour a fabrication des cordes.

 

 

Chantée par les Grecques (Ovide, Horaz), louée par les Romains, mentionnée par Hieronymus Bock et peinte par Albrecht Dürer (dans les mains d'un ange qui monte au trône), cette plante a une longue tradition.

 

 

 

Plusieurs plantes peuvent s'appeler Ortie:

Grande ortie (Urtica dioica), Ortie dioïque     

 

Petite ortie (Urtica urens), Ortie brûlante   

 

Ortie à pilules (Urtica pilulifera), Ortie romaine   

 

Bois d'ortie (Obetia ficifolia), arbre endémique de certaines îles des Mascareignes    

 

Ortie blanche (Lamium album), Lamier blanc   

 

Ortie jaune (lamium galeobdolon), Lamier jaune   

Ortie rouge (Lamium maculatum), Lamier rouge ou Lamier tacheté   

 

 

 

 

 

 


Powered by Joomla!. Design by: joomla 2.5 free template  Valid XHTML and CSS.